Les bienfaits du massage shirotchampi à votre institut:

Sawat Di Ka à Toulouse

Originaire de l’Inde, le Shirotchampi est un massage de la tête, transmis de mère en fille.

Depuis des millénaires, les indiennes ont recouru à ce massage sous sa forme traditionnelle. Elles appliquaient de l’huile végétale sur leur chevelure pour la nettoyer et stimuler sa croissance.

Ce massage traditionnel, shirot signifiant tête et champi signifiant massage, est à l’origine du mot shampoing.

Il porte également diverses appellations : massage indien de la tête, champissage indien du crâne, shirotchampi de la tête, etc. Selon les régions et les coutumes locales, il peut revêtir une multitude de formes. Le massage crânien est aujourd’hui connu en Europe grâce à Narendra Mehta. Originaire de la ville de Bombay, il étudia dans les années 1970 différents types de massages pratiqués en Inde. Il développa, à partir d’une de ces pratiques ancestrales, le massage capillaire.

Partie intégrante de l’ Ayurveda, le Shirotchampi en est un concentré si l’ on peut dire car il est basé sur les mêmes principes.

IL effectue un travail énergétique essentiellement au niveau des chakras du haut du corps (Les chakras sont des centres d’ énergie placés le long de la colonne vertébrale.) qui peut entrainer une clarté d’ esprit et une meilleure communication.

Le shirotchampi se pratique sur des parties spécifiques du corps : la tête, les épaules et le cou. Ce massage s’effectue sur ces parties corporelles précises parce que c’est à ces endroits que l’être humain accumule les tensions quotidiennes.

Les bienfaits du massage shirotchampi est la relaxation et la revitalisation de l’individu.

Les pressions légères exercées sur le cou et les épaules vont favoriser la mobilité des articulations et également soulager les tensions oculaires et musculaires.

Votre institut de massage Sawat Di Ka à Toulouse  conseil le massage balinais aux personnes pudiques car il ne nécessite pas de se déshabiller entièrement ou pour une première séance.